La Course au Doute

Publié le par collège st pierre

 

La Course au Doute


" Moi j'ai ressenti la peur l'hiver dernier, par une nuit de décembre, alors que mon frère et moi étions au parc du célèbre château de Versailles à une heure tardive. J'avais 10 ans et je m'en rappelle encore comme si c'était hier.

Le soleil était resplendissant, il illuminait le ciel bleu comme le saphir rayonnant sous l'éclat du soleil. Aucun nuage ne rodait dans le ciel. Ma famille et moi étions en visite dans le parc en cette fin d'après-midi. Louis, mon jeune frère âgé de 6 ans, me proposa de faire une course jusqu'à la fontaine du Chariot d'Apollon. J'acceptai et nous commençâmes à courir. Arrivés à cette somptueuse sculpture, Louis, tout excité de m'avoir battu, se retourna en criant : Victoire ! Je fus pris par l'excitation du jeu, mais soudain une peur intense et profonde nous glaça le dos et nous pétrifia. Le ciel était brusquement devenu aussi grisâtre que la fumée s'échappant d'une bougie qui s'éteignait. Nous étions seuls, la foule des touristes s'était volatilisée. Puis la brume se mit à envahir le parc nous empêchant de voir à plus d'un mètre devant nous. Nous étions cloués sur place quand, tout à coup, l'eau de la fontaine se mit à bouillonner et à déborder de l'immense vasque dans un bruit assourdissant. Suite à cet événement, les immenses arbres prirent une allure aussi vivante qu'inquiétante, formant ainsi un mur devant la fontaine, ils se courbèrent créant un mystérieux passage d'où sortirent d'étranges soldats habillés de façon médiévale : ils vinrent à former un cercle autour de la fontaine puis se mirent à mettre en scène une sorte de cérémonie, et, soudain un démesuré flash lumineux nous éblouit. En un éclair de temps, nous nous retrouvâmes à la sortie du château au côté de nos parents.

Alors était-ce tout simplement notre imagination ou la fruste réalité ? Je ne savais que trop penser...

 

 BAYSSIERES Coralie / DEVAUJANY Margaux / MOULIS Lucie

 

 

Publié dans Année 2014-2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article