Villeneuve-sur-Lot (47) : Le centre d'information et de soins des dépendances Gilles-Brossard fête ses 10 ans : Article de Sud-Ouest, 13/12/2012

Publié le par collège st pierre

Le centre vient en aide, soigne, écoute, conseille les personnes victimes de dépendances ainsi que leurs proches et leurs familles.


 

CISD-2012-sud-ouest.jpg

Au-delà des consultations, le CISD accomplit également des opérations de préventions, notamment auprès des collégiens, comme ici avec les élèves de troisième du collège Saint-Pierre de Casseneuil. (Photo J.S.)

 

Il s'agit d'une petite structure au sein du centre hospitalier Saint-Cyr. Elle fonctionne au quotidien avec des moyens limités. Pour autant, elle accomplit depuis dix ans une grande œuvre. Celle consistant à venir en aide, soigner, écouter et conseiller les personnes victimes dépendantes ainsi que leurs proches et leurs familles.

 

Une tâche monumentale accomplie au quotidien par une addictologue, Joëlle Cristiani ; deux médecins généralistes : Paul Falzon et Françoise Riss et deux infirmières. À cette structure, il convient de rajouter un psychologue, une assistante sociale et une secrétaire qui composent l'équipe de liaison (ELSA). Cette dernière intervient directement au sein de l'établissement pour proposer ses services aux patients hospitalisés et souffrant d'addictologies.

Le Centre d'informations et de soins des dépendances(CISD) Gilles-Brossard accomplit de multiples missions sanitaires. Non seulement il sert de centre de dépistage anonyme et gratuit pour les MST (maladies sexuellement transmissibles) et le Sida. Mais il est aussi -et surtout- un lieu de consultation pour tous les malades alcooliques, toxicomanes ou atteint de tabagisme.

« 65 % des consultations concernent la toxicologie. Ce chiffre s'explique du fait que nous sommes un centre qui délivre de la méthadone. On accueille ces dernières années de plus en plus de jeunes accros à des drogues comme la cocaïne et l'héroïne. 25 % de nos consultations concernent l'alcool et 14 % le tabac », indique le docteur Joëlle Cristiani.

Née de la volonté du docteur Gilles Brossard, la structure villeneuvoise porte le nom de ce praticien villeneuvois unanimement apprécié et disparu trop tôt. Mais s'il n'a pu assister à la naissance du CISD, celui-ci accomplit son œuvre.

Ainsi, au fil des ans, la petite structure hospitalière enregistre un accroissement constant de son activité. Pour preuve, en 2004, elle avait accompli 1 534 entretiens avec des patients. En 2007, elle a pris en charge 343 patients pour lesquels les professionnels de santé du CISD ont délivré 2 334 entretiens individuels. L'an dernier, ce sont quelque 765 patients qui ont été pris en charge par le service d'addictologie du centre hospitalier Saint-Cyr. Une prise en charge qui s'est traduite par la bagatelle de 4 000 entretiens individuels.

« Aujourd'hui, nous sommes débordés et nous manquons de moyens. Ainsi les délais de consultation atteignent un mois pour l'alcool et le tabac », concède Joëlle Cristiani qui lance un appel à l'ARS (Agence régionale de santé) afin de bénéficier de moyens supplémentaires pour mieux prendre en charge les malades et répondre à leurs demandes.

Le CISD vient de célébrer son dixième anniversaire. L'occasion de souligner son évolution au cours de cette première décennie. Mais aussi de poursuivre les actions de prévention auprès d'élèves de classes de troisième du collège Saint-Pierre de Casseneuil.

Une journée qui fut également marquée par la conférence du professeur Marc Auriacombe, psychiatre et addictologue ; responsable de l'enseignement d'addictologie à la faculté de Bordeaux.

Publié dans La presse en parle

Commenter cet article