L'Ile des morts

Publié le par collège st pierre

 

L'Ile des morts

 

Je me trouve dans la National galerie de Berlin et je m’arrête devant le tableau d'Arnold Bröckin intitulé « l’île des morts », un tableau fantastique.

 

Au premier plan, je découvre avec horreur une sorte de barque au milieu qui, pour moi semble représenter le voyage entre les deux monde (le nôtre et l'enfer). Je pense reconnaître la hideuse faucheuse qui dirige sa barque sur ces eaux sombres ; celles-ci laissent apparaître des ombres qui semblent glisser sur l'eau tel un serpent sournois. Sur l'embarcation, se trouve aux cotés de la faucheuse un être qui rame, probablement l'un de ses prisonniers. A l'avant, je distingue avec effroi un cercueil contenant une de ses victimes sans nul doute. Le jour va bientôt se lever ; la barque va accoster sur cette île perdue dans cette atmosphère lugubre et anormalement calme.

 

Au second plan,l'île se dessine devant moi, une île, enfin presque, un rocher plutôt, au milieu des eaux. Au centre, se trouve un endroit où seule la barque de la mort peut accoster. Quelques sapins, de taille anormale et d'aspect inquiétant cachent ce lieu sordide où la faucheuse ramène toutes ses victimes. Des deux côtes, de grands rochers telles les colonnes d'un temple créent une atmosphère inquiétante.

 

Au troisième plan, je découvre sur les parois des cavités sombres comme des ancienne mines abandonnées. Soudain, un frisson d’effroi me traverse les épaules. A droite et à gauche, une plate-forme sur les rochers laisse imaginer que de sordides actions s'y sont déroulées. Que s'est-il réellement passé ici ?

 

En arrière plan, les arbres, au centre et les rochers à droite et à gauche du tableau se dessinent dans un ciel étrangement clair par semé de quelques nuage bleutés. Ce dernier intensifie la sensation d'étrange qui me pénètre tout au long de l'horrible découverte de ce tableau.

 

Ce tableau me laisse perplexe. Je m'interroge : Cette île existe-t-elle?Est-elle sortie de l'imagination du peintre ?

 

Pauline Balmot

 

 

 

Publié dans Année 2014-2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article